Archives du mot-clé histoire

Adrienne Bolland (1895-1975)

AdrienneBolland

Cette femme c’est la classe intégrale!

Pionnière de l’aviation, féministe, résistante, antimilitariste, affranchie de tout dogme et enthousiaste, elle se décrit  toujours à 77 ans comme « déchainée ».

Pour s’enrichir de son incroyable regard sur la vie, ne manquez pas cette interview  de 1972 par un Jaques Chancel quelque peu balargué face à l’énergie vibrante et anti-conformiste de Bolland!

La voix  de cette femme  vibre de modernité, d’humour et de révolte – que c’est beau d’être humain.

Gaspara Stampa!

gasparapar Linn Larsdotter

Nomoslab continue sa série de portraits de personnes qui, en raison de leur non-conformité aux normes, ont été – ou risquent d’être – reléguées aux marges de l’Histoire. A travers la mosaïque de ces portraits s’esquissera une histoire autre, plus inclusive, mais aussi critique envers l’idée d’objectivité de l’historien.ne. Voici une poétesse et chanteuse italienne du 16e siècle :  Gaspara Stampa (1523 ? – 23 avril 1554)

Continuer la lecture de Gaspara Stampa! 

Romaine Brooks (1874 – 1970)

par Linn Larsdotter

« An attempt to construct a lesbian history, whether it be sociological or art history, involves confronting silence, erasure, misrepresentation, and prejudice – all of which present formidable obstacles to historical research and writing. »  (Cottingham 1996)

Dans un numéro d’Art Journal de 1996, intitulé « We’re Here : Gay and Lesbian Presence in Art », Laura Cottingham, historienne féministe de l’art spécialisée en art féministe, dénonce une histoire de l’art hétérosexiste, trop longtemps écrite par et pour les hommes. Cottingham souligne l’importance d’écrire une histoire (de l’art) depuis les marges, afin de visibiliser celles et ceux qui ont été éclipsé.e.s du récit historique dominant.

Dans l’esprit des revendications de Cottingham – et de nombre de ses collègues – Nomoslab propose une série de portraits de personnes qui, en raison de leur non-conformité aux normes, ont été – ou risquent d’être – reléguées aux marges de l’Histoire. A travers la mosaïque de ces portraits s’esquissera une histoire autre, plus inclusive, mais aussi critique envers l’idée d’objectivité de l’historien.ne. Il s’agit à la fois de faire entendre des récits du passé et de constituer une trace de paroles contemporaines.

First up, la peintre franco-américaine Romaine Brooks, qui fît carrière dans le Paris du début du 20e siècle et de l’entre-deux guerres, notamment en peignant les portraits d’une partie de l’aristocratie et de l’élite intellectuelle européenne de son époque.

Continuer la lecture de Romaine Brooks (1874 – 1970)