Archives du mot-clé médias

Around The World – cartographie de la mobilisation

Nomoslab est fière d’annoncer qu’elle est devenue un point sur la carte virtuelle de FemMap. Lancé par la journaliste brésilienne Juliana Guarany, avec le soutien de la Fondation Alexander von Humboldt de l’Université de Hambourg, ce site a pour but de cartographier les projets, associations et initiatives féministes à travers le monde. Il s’agit d’une tentative de tisser des réseaux au-delà des frontières géographiques et de créer une plateforme d’échange et de partage transnationale, afin de consolider la présence de luttes féministes à travers le globe. Cette base de donnée mondiale, où de nouvelles entrées sont faites régulièrement, est aussi un médium de documentation, un outil pour garder une trace de ces différentes formes d’actions.

FemMapSi vous aussi, vous voulez inscrire votre projet dans cette géographie de la mobilisation, c’est par ici !

Merci à ActuElles.ch de nous avoir fait connaître ce site-projet !

friday!

On accueille le weekend en musique, grâce à la découverte d’un blog de musique féministe – ou blog féministe de musique, à vous de voir – qui tient la route. Ouais !

Une fois qu’on a épluché les listes (plus ou moins convaincantes) des « top 10 feminist musics/musicians/music-videos/etc. » de divers sites et qu’on a écouté ses classiques jusqu’à en saigner des oreilles, ça peut être difficile de dénicher les nouveautés – ou les trésors méconnus d’antan – en matière de musique féministe. Heureusement, des blogs comme the feminist music geek sont d’excellents guides dans la quête d’un bon soundtrack du quotidien !

 

Chimamanda Ngozi Adichie

Même pas peur

Ponti, L’Arbre sans fin

Par Alessandra Cencin

L’Espresso est un hebdomadaire italien dont le numéro du 7 janvier dernier porte sur le thème du corps des femmes. Une couverture clash – une femme sous une burqa dont on ne saurait interpréter le regard à côté d’une femme squelettiquement nue(∗) à la pose boticellienne pas trop fière – pour un dossier à la qualité très variable sous ses apparences “women friendly”. Tout son contenu serait à analyser mais c’est son édito qui sert d’inspiration à cette réflexion.

Continuer la lecture de Même pas peur